• biolabfr

Territoire et distance II

Partant de notre échec initial (l'impossibilité de l'espace et donc du territoire pendant la pandémie), nous nous sommes mis au travail à partir de ce qui était possible. Et le possible n'est rien d'autre que ce que notre imagination peut modeler. Peut-être que cette tâche d'imaginer le Parc Maritime de Gironde ne fera rien d'autre que de déployer des expériences sur des espaces imaginaires - qui ne sont pas réellement les espaces du Parc Maritime lui-même et qui ne peuvent même pas générer des territorialisations réelles mais imaginaires mais qui, potentiellement, peuvent entrer en dialogue avec cet espace physique. Il ne s'agit pas non plus d'un seul espace, mais d'autant d'espaces qu'il y en a dans chacun des univers imaginaires de tous ceux qui travaillent sur le projet. Et il s'agirait ainsi de générer nos territoires imaginaires. Ou du moins, essayez de le faire.

L'idée qui est également née est de confronter ces espaces imaginaires du Parc Maritime avec les espaces réels, ce qui peut être un exercice intéressant et pourrait susciter de nouvelles questions lors de l'expérience du Parc.

Le monde imaginaire de Tlön de Borges peut exister ou non, mais peu à peu il s'infiltre dans la réalité et prend le dessus. Ce que les hommes imaginent n'est pas moins réel que ce qu'ils appellent la réalité, selon l'écrivain ("Prologue à Marco Polo : la description du monde"). De même, les espaces imaginaires du Parc maritime peuvent permettre des territoires imaginaires ou même réels.



5 vistas
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

© 2020 by Biolab